débiliter


débiliter

débiliter [ debilite ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1308; lat. debilitare
1Rendre débile (1o), très faible. affaiblir. Absolt « il y a des eaux qui désencrassent, mais qui en même temps débilitent » (Romains). Pronom. Les alcooliques se débilitent.
2Démoraliser. Cet endroit le débilite. déprimer.
⊗ CONTR. Fortifier, tonifier, vivifier.

débiliter verbe transitif (latin débilitare, réduire à l'impuissance) Rendre quelqu'un débile, l'affaiblir physiquement, intellectuellement ou moralement : Ce climat chaud et humide me débilite. Familier. Donner le cafard à quelqu'un, le déprimer : Cette oisiveté forcée me débilite.débiliter (synonymes) verbe transitif (latin débilitare, réduire à l'impuissance) Rendre quelqu'un débile, l'affaiblir physiquement, intellectuellement ou moralement
Synonymes :
- anémier
- épuiser
Contraires :
- réconforter

débiliter
v. tr. Rendre débile, affaiblir.
|| Fig. Déprimer, affaiblir moralement.

⇒DÉBILITER, verbe trans.
Rendre débile, affaiblir, diminuer les forces physiques. L'excès de la jouissance débilite l'imagination (CAMUS, Chute, 1956, p. 1527).
Emploi pronom. à sens passif :
« Ils sont condamnés. Regardez-les : de père en fils, on les voit se débiliter, devenir de plus en plus amorphes, inexistants, incapables de participer à quelque effort neuf! ».
MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 333.
Prononc. et Orth. :[debilite], (je) débilite [debilit]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1308 (Aimé du Mont CASSIN [d'apr. J. Hollyman] ds Fr. mod., t. 29, 1960, p. 139); av. 1377 (Nicole Oresme ds MEUNIER, p. 171); 1549 part. prés. adj. (A. DU MOULIN, Quinte essence de tout. chos., p. 121 ds GDF. Compl.). Empr. au lat. class. debilitare « estropier, réduire à l'impuissance ». Fréq. abs. littér. :21 (débilité : 32).

débiliter [debilite] v. tr.
ÉTYM. 1308; lat. debilitare, de debilis. → Débile.
1 Didact. Rendre débile, très faible; diminuer la force, la résistance de (qqch., qqn). Affaiblir, casser; débilité. || Ce régime lui débilite l'estomac.Abstrait :
1 Heureusement, l'excès de la jouissance débilite l'imagination comme le jugement. La souffrance dort alors avec la virilité, et aussi longtemps qu'elle.
Camus, la Chute, p. 123.
Absolt. || Ce climat débilite.
Pron. || Les alcooliques se débilitent. || Plante qui se débilite. Étioler (s').
2 (…) il y a des eaux qui désencrassent, mais qui en même temps débilitent. La nôtre aurait des aptitudes à désencrasser, tout en tonifiant.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXII, p. 178.
2 Fig. Décourager, démoraliser, déprimer. || Cet endroit le débilite.
CONTR. Conforter, fortifier, réconforter, restaurer, tonifier, vitaliser, vivifier.
DÉR. Débilitant, débilitation.
HOM. Débilité, n. f.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • debiliter — Debiliter, Debilitare, Delumbare, Eneruare, Infirmare. Grandement debiliter la defense d aucun, Premere fauces defensionis alicuius. Quelque peu debilité, Subdebilitatus …   Thresor de la langue françoyse

  • débiliter — DÉBILITER.v. a. Réndre débile. Cela débilite les nerfs, l esprit, la vue, l estomac. Débilité, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • debiliter — Debiliter. v. a. Rendre debile. Cela debilite les nerfs, l esprit, la veuë …   Dictionnaire de l'Académie française

  • débiliter — (dé bi li té) v. a. Rendre débile. Débiliter l estomac.    Se débiliter, v. réfl. Être, devenir débile. Son estomac s est débilité. HISTORIQUE    XIVe s. •   C est affoiblir et debiliter la vertu de la loy, ORESME Thèse de MEUNIER..    XVe s.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉBILITER — v. a. Rendre débile, affaiblir. Cela débilite les nerfs, l estomac, la vue, l esprit.  DÉBILITÉ, ÉE. participe, Un estomac débilité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DÉBILITER — v. tr. Rendre débile. Cette nourriture lui a débilité l’estomac …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • étioler — [ etjɔle ] v. tr. <conjug. : 1> • 1690 v. pron.; d une var. de éteule 1 ♦ (1762) Rendre (une plante) grêle et décolorée, par manque d air, de lumière. ⇒ débiliter. L obscurité étiole les plantes. Pronom. Plantes qui s étiolent faute de… …   Encyclopédie Universelle

  • debilita — DEBILITÁ, debilitez, vb. I. refl. şi tranz. A deveni sau a face să devină debil. – Din fr. débiliter, lat. debilitare. Trimis de claudia, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  DEBILITÁ vb. a (se) slăbănogi, a slăbi, a (se) şubrezi, (reg.) a (se) ticăloşi,… …   Dicționar Român

  • affaiblir — [ afeblir ] v. tr. <conjug. : 2> • déb. XIIe; de 1. a et faible 1 ♦ Rendre physiquement faible, moins fort. ⇒ abattre , débiliter, diminuer, miner. « Moins affaibli par l âge que par la maladie » (La Bruyère). Pronom. (pass.) « Il s… …   Encyclopédie Universelle

  • amorphe — [ amɔrf ] adj. • 1784; gr. amorphos 1 ♦ Phys., minér. Qui n est pas organisé, au niveau microscopique, en structure cristalline. État amorphe (opposé à état cristallin). ⇒ vitreux. La silice vitreuse est amorphe. 2 ♦ (1896) Caractérol. Dont la… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.